10 Juin 2020

10 juin : commémorons l’abolition de l’esclavage

Le 10 juin, est une date symbolique en Guyane : on commémore l’abolition de l’esclavage, prononcée en 1848. Petit retour en arrière pour mieux comprendre ce temps fort de l’histoire guyanaise. 

Victor Schoelcher, artisan d’un monde sans esclavage

Découvrant la situation des esclaves lors d’un voyage aux Amériques en 1829, Victor Schoelcher est le grand artisan de l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises. Témoin du commerce d’esclave, communément appelé traite des noirs, il milite à ses retours de voyage pour l’application de la loi interdisant l’esclavage.
Son action, conjuguée aux Journées révolutionnaires de 1848 mettant fin à la Monarchie, accélère l’abolition de l’esclavage. Conseillé par Schoelcher, le Ministre de la Marine François Arago fait adopter le principe de l’abolition de l’esclavage par le gouvernement provisoire le 4 mars 1848.

Nous proclamons l’abolition de l’esclavage à la Guyane française

Nommé Secrétaire d’Etat en charge des colonies, Victor Schoelcher fait paraître le décret de l’abolition de l’esclavage le 27 avril 1848. Ce décret sera proclamé le samedi 10 juin 1848 en Guyane :
« Citoyens, en vertu du décret de la République du 27 avril 1848, au nom du peuple français, nous proclamons l’abolition de l’esclavage à la Guyane française ».

Launch Thickbox
No error detected