27 Mar 2020

Violences en situation de confinement

Depuis le début du confinement, les interventions des forces de l’ordre pour violences au sein du couple ont augmenté de plus de 30 %. Malheureusement c’est une réalité, le confinement et l’isolement peuvent accroitre le nombre de violences et sévices envers les enfants, les femmes et toutes les personnes vulnérables.

Avant toute chose, confinement ou pas, il n’est pas autoriser de :

  • Dévaloriser
  • Insulter
  • Frapper
  • Imposer un rapport sexuel

Si tu es victime de ce type de violence appelle le 3919 et en cas d’urgence le 17.

Que faire si tu penses que tes voisins, amis (femmes, enfants…) sont victimes de violences ?

  • Des cris, des coups chez tes voisins : appelle le 17
  • Tu penses que des enfants sont en danger appelle le 119

Si cela te fait peur, c’est que la situation n’est pas normale alors n’interviens pas directement et contacte les services précédemment mentionnés.

Dispositif d’alerte en pharmacie

Un dispositif d’alerte est actuellement mis en place dans les pharmacies pour alerter toutes les formes de violence. Ces dernières contactent ensuite les forces de l’ordre pour intervenir.

Dispositif d’aide juridique 

Des consultations d’aide aux victimes sont proposées gratuitement par les avocats du barreau de Guyane en partenariat avec l’Association Guyanaise d’Aide aux Victimes, aux Femmes et Familles (AGAV).
Des permanences sont organisés :

  • les lundis et samedi de 10h00 à 13h00 au Carrefour Matoury
  • Les mercredis et vendredi de 10h00 à 13h00 à l’Hyper U Collery

Pendant le confinement tu peux envoyer ton dossier aux juges des Affaires Familiales à : accueil.cayenne@justice.fr 

Dispositif dans les communes isolées de Guyane

Le personnel médical du dispensaire de ton village est à même de t’écouter que tu sois victime ou témoin de violences. Si besoin de parler, des équipes de pédopsychiatres se relaient dans les dispensaires et des permanences sont tenues régulièrement.

Un camarade de classe te confie qu’il subit des violences lorsqu’il retourne dans son village ?
Encourage -le à en parler ou à contacter les numéros d’urgence. Si le contexte familial est trop anxiogène, un accueil en famille à Cayenne peut être proposé.

RAPPEL DES NUMÉROS D’URGENCE

Témoin ou victime de violences ? Contacte ces organismes pour qu’ils viennent/te viennent en aide :

Consulte le document officiel de la Préfecture de Guyane qui reprend tous les contacts pour te venir en aide et t’écouter :

Lire aussi :
Droit des femmes
Droit des enfants

Launch Thickbox
No error detected